Je n’irai pas cracher sur vos comptes

La soirée des César 2020 aura, pour moi, été révélatrice de ce que je ne supporte plus sur les réseaux sociaux et tout particulièrement sur Twitter où, on le sait, les discours haineux rythment le quotidien.

Pour cette raison, je quitte Twitter. Ce n’est pas une information essentielle. Mon compte affiche à peine 2000 abonné(e)s. Ma décision ne fera pas vaciller la communauté des « twittos ». Je ne suis pas un cheval génial. Je ne suis même pas cet « homme sans qualités » magnifiquement peint par Robert Musil. Mais je vous livre quand même deux ou trois éléments supplémentaires pour éclairer mon choix. Libre à vous, ensuite, de commenter, d’insulter, de cracher, comme c’est désormais la règle.

Donc, ces César 2020 auront été le détonateur. Pour moi, Roman Polanski est un grand, un très grand cinéaste et je considère que les César ont pour fonction de juger, de récompenser le cinéma. Que Polanski (comme Matzneff, entre autres) se soit conduit en délinquant sexuel, ne doit pas nous aveugler au point de ne pas être capables d’évaluer ses films. Pour les crimes qu’il a commis, Polanski relève de la justice pénale. Pas du tribunal populaire qu’est devenu Twitter.

Je comprends la colère et la réaction d’Adèle Haenel. Je comprends beaucoup moins – je n’admets pas pour tout dire – l’exploitation outrancière que certains et certaines en ont fait. Le texte de Virginie Despentes aura, dans le genre, dépassé toutes les bornes.

Si je quitte Twitter, c’est parce que compte tenu de ce que j’ai lu pendant quelques heures, bon nombre des comptes (et donc des personnes) auxquels je suis abonné, ont publié sur tout cela des commentaires, des points de vue, avec lesquels je me sentais en profond désaccord. Dans certains cas, j’ai même été surpris. On croit connaître un peu les gens, mais on se trompe parfois. Fallait-il leur répondre ? Fallait-il contester leur opinion ? C’est ici que tout se brouille. Un débat serein est de moins en moins possible sur Twitter. Un commentaire alimente vite une première insulte, puis une deuxième et une armée de trolls s’en donne à cœur joie. Fallait-il « unfollower » les comptes qui m’irritent? J’ai commencé à le faire, je l’avoue. C’est facile. En un clic, on élimine le gêneur ou la gêneuse de son champ de vision. Mais c’est justement trop facile et surtout cela me semble ridicule. Je ne crois pas au monde des bisounours où nous serions tous et tout le temps d’accord sur tout. Je n’ai pas envie non plus de devoir me contenter de publier des tweets avec des photos de chats. En cela, je ne crois pas à la méthode, conseillée par certains, qui consisterait à ne suivre que des comptes « positifs » et faire ensuite confiance à l’algorithme du réseau social.

La seule bonne solution, à mes yeux en tout cas, est de partir. Après tout, la vraie vie est ailleurs et les terrains de jeux, comme les champs de bataille, ne manquent pas.

Comme nous sommes ici sur mon modeste blog et pas sur Twitter, je ne cite personne, je ne nomme aucun compte en particulier. Chacun, chacune, se reconnaîtra… ou pas, et peu importe. Chacun, chacune, m’en voudra peut-être. Celles et ceux qui veulent garder contact savent comment me joindre.

Portez-vous bien !

– Additif au 8 mars 2020 : finalement, après quelques jours de pause, j’ai décidé de revenir sur Twitter, sans illusions toutefois. Après onze ans de présence sur ce réseau, je suis sans doute devenu trop dépendant. Je veux pouvoir continuer à ajouter mon grain de sel, à lire celles et ceux qui partagent des informations et des points de vue intéressants. Pour le reste, j’essaierai de garder mes distances. Je suis aussi curieux de voir comment cette bulle va évoluer. J’attends la suite…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s